accueil
Mustapha Azeroual

travaux présentation actualité .pdf

Un des 5 visuels composant l'épreuve lenticulaire Radiance #5

Photographie, impression UV sur support lenticulaire

2016


Exposition Archéologie de la lumière de Mustapha Azeroual
du 10 mars au 1er avril 2017
Galerie d'art CulturesInterface
Courtesy de Mustapha Azeroual

ELLIOS#1_GB_1

Epreuve à la gomme bichromatée monochrome, multicouche. 105 x 130cm. Courtesy de l'artiste & CulturesInterface

2016


Le projet ELLIOS est une vaste étude de la lumière comme condition du visible et de son enregistrement.
Le triptyque présenté est composé de trois points de vue d’une même montagne et pose la question du sujet et de son ambivalence : la photographie, en limitant les axes de représentation, réduit-elle ou ouvre-t-elle des champs d’interprétation ?  En choisissant de montrer l’image négative, c’est la lumière qui est donnée à voir, empreinte primitive du paysage.

ELLIOS#1_GB_2

Epreuve à la gomme bichromatée monochrome, multicouche. 130 x 105cm. Courtesy de l'artiste & CulturesInterface

2016


Le projet ELLIOS est une vaste étude de la lumière comme condition du visible et de son enregistrement.
Le triptyque présenté est composé de trois points de vue d’une même montagne et pose la question du sujet et de son ambivalence : la photographie, en limitant les axes de représentation, réduit-elle ou ouvre-t-elle des champs d’interprétation ?  En choisissant de montrer l’image négative, c’est la lumière qui est donnée à voir, empreinte primitive du paysage.

ELLIOS#1_GB_3

Epreuve à la gomme bichromatée monochrome, multicouche. 130 x 105cm. Courtesy de l'artiste & CulturesInterface

2016


Le projet ELLIOS est une vaste étude de la lumière comme condition du visible et de son enregistrement.
Le triptyque présenté est composé de trois points de vue d’une même montagne et pose la question du sujet et de son ambivalence : la photographie, en limitant les axes de représentation, réduit-elle ou ouvre-t-elle des champs d’interprétation ?  En choisissant de montrer l’image négative, c’est la lumière qui est donnée à voir, empreinte primitive du paysage.

Série Radiance#4. Aurora#1-1

Epreuve à la gomme bichromatée trichrome, multicouche. 38 x 56cm. Courtesy de l'artiste

2016


Le projet Radiance s’intéresse à l’enregistrement de la couleur en photographie, partant du présupposé que le photographe n’a qu’un contrôle limité sur les couleurs qu’il enregistre et restitue photographiquement.
La série présentée, constituée de cinq épreuves trichromes à la gomme bichromatée d’une même image, questionne la reproductibilité, l’enregistrement et la restitution des couleurs. Il s’agit d’aborder le processus photographique comme phénomène, comme élément autonome et mouvant permettant de faire surgir des images uniques.

Série Radiance#4. Aurora#1-2

Epreuve à la gomme bichromatée trichrome, multicouche. 38 x 56cm. Courtesy de l'artiste

2016


Le projet Radiance s’intéresse à l’enregistrement de la couleur en photographie, partant du présupposé que le photographe n’a qu’un contrôle limité sur les couleurs qu’il enregistre et restitue photographiquement.
La série présentée, constituée de cinq épreuves trichromes à la gomme bichromatée d’une même image, questionne la reproductibilité, l’enregistrement et la restitution des couleurs. Il s’agit d’aborder le processus photographique comme phénomène, comme élément autonome et mouvant permettant de faire surgir des images uniques.

Série Radiance#4. Aurora#1-3

Epreuve à la gomme bichromatée trichrome, multicouche. 38 x 56cm. Courtesy de l'artiste

2016


Le projet Radiance s’intéresse à l’enregistrement de la couleur en photographie, partant du présupposé que le photographe n’a qu’un contrôle limité sur les couleurs qu’il enregistre et restitue photographiquement. La série présentée, constituée de cinq épreuves trichromes à la gomme bichromatée d’une même image, questionne la reproductibilité, l’enregistrement et la restitution des couleurs. Il s’agit d’aborder le processus photographique comme phénomène, comme élément autonome et mouvant permettant de faire surgir des images uniques.

Série Radiance#4. Aurora#1-4

Epreuve à la gomme bichromatée trichrome, multicouche. 38 x 56cm. Courtesy de l'artiste

2016


Le projet Radiance s’intéresse à l’enregistrement de la couleur en photographie, partant du présupposé que le photographe n’a qu’un contrôle limité sur les couleurs qu’il enregistre et restitue photographiquement. La série présentée, constituée de cinq épreuves trichromes à la gomme bichromatée d’une même image, questionne la reproductibilité, l’enregistrement et la restitution des couleurs. Il s’agit d’aborder le processus photographique comme phénomène, comme élément autonome et mouvant permettant de faire surgir des images uniques.

Série Radiance#4. Aurora#1-5

Epreuve à la gomme bichromatée trichrome, multicouche. 38 x 56cm. Courtesy de l'artiste

2016


Le projet Radiance s’intéresse à l’enregistrement de la couleur en photographie, partant du présupposé que le photographe n’a qu’un contrôle limité sur les couleurs qu’il enregistre et restitue photographiquement. La série présentée, constituée de cinq épreuves trichromes à la gomme bichromatée d’une même image, questionne la reproductibilité, l’enregistrement et la restitution des couleurs. Il s’agit d’aborder le processus photographique comme phénomène, comme élément autonome et mouvant permettant de faire surgir des images uniques.

Relief_#1 de la série Phenomenon #1

Moyen format 6x6. 70 x 70cm. Epreuve à la gomme bichromatée monochrome

2014

G1_1 issu de la série Resurgence #2

52 x 42cm. Chambre grand format. Epreuve à la gomme bichromatée monochrome

2014

Sans titre issu de la série Phenomenon #1

230 x 230cm. Moyen format 6x6. Tirage Impression jet d’encre UV sur bache fine

2014

Phenomenon

2014

Sans titre issu de la série Resurgence #1

2014

Radiance #2

Epreuve couleur, digigraphy sur papier Kozo. 59 x 59cm.

2014


Etude d’une hyper-objectivité chromatique et dépicturalisation de l’image.

Radiance #2

Epreuve couleur, digigraphy sur papier Kozo. 59 x 59cm.

2014


Etude d’une hyper-objectivité chromatique et dépicturalisation de l’image.

Radiance #2

Epreuve couleur, digigraphy sur papier Kozo. 59 x 59cm.

2014


Etude d’une hyper-objectivité chromatique et dépicturalisation de l’image.

Radiance #2

Impression jet d’encre sur papier Kozo 70 gr./m2. 59 x 59 cm

2014


Etude d’une hyper-objectivité chromatique et dépicturalisation de l’image.

Sans titre issu de la série Altérations #1

Sténopé 6x6. Tirage Ultrachrome K3 Digigraphie sur papier 115gr/m2 Epson plié. 100 x 128cm. Courtesy de l'artiste

2011


Les photographies de la série Altérations sont réalisées au sténopé lors d'un déplacement, chaque image porte donc une partie de l'image précédente. Les images issues de superpositions partielles sont le fruit d'une forme de sélection réalisée par la pellicule argentique, qui décide de ce qui restera visible dans l'image. Les tirages sont pliés et voyagent ainsi, de manière à porter les traces de ce trajet. A travers cette série, Mustapha Azeroual questionne l'impact du passé sur le présent et la trace de celui-ci dans un présent en mouvement perpétuel. 

 




Arbre #1 de la série Résurgence #1

Diamètre 150cm, Hauteur 220cm. Epreuves à la gomme bichromatée sur plaque de porcelaine

2010

fr / en

facebook | credits | login