accueil

Mustapha Akrim à Paréidolie, Salon international du dessin contemporain, Marseille

29 Août - 30 Août 2015



La galerie CulturesInterface présente, avec carte blanche à Nawal Slaoui, Negative, de Mustapha Akrim.
 

Pour la deuxième édition de Paréïdolie, Mustapha Akrim a crée une série de dessins dont la technique pratiquée est celle du grattage sur papier carbone. Ces dessins représentent des enfants travaillant à la campagne ou dans les villes. Ils traduisent et renforcent la tragédie de l'enfant mené au travail trop tôt par une superposition d'images reconstituant ces scènes. Certains dessins comprennent des phrases en arabe extraites de l’Article 32 de la nouvelle Constitution Marocaine (2011), qui parlent notamment du droit à tout enfant à l’éducation. 

Extraits de l’article 32 que l’on trouve écrit dans certains dessins :
 -(L'Etat) assure une égale protection juridique et une égale considération sociale et morale à tous les enfants, abstraction faite de leur situation familiale.
-L'enseignement fondamental est un droit de l'enfant et une obligation de la famille et de l'Etat.

fr / en

facebook | credits | login